HYGROBA

FR HYGROBA est un projet de recherche sur les techniques et matériaux d’isolation dans le bâti ancien (construit avant 1948). Le projet est financé par le Ministère de l’Ecologie et mené par le CETE-Est, le LRA, le LMDC et Maisons Paysannes. Les cahiers avec les résultats concernent les parois anciennes en brique (terre cuite) en pise (terre crue), en pierre dure et en torchis (pan de bois). Le cahier explicatif donne une synthèse de la méthodologie du projet et du protocole des simulations hygro-thermiques avec WUFI-2D.

EN HYGROBA is a French research project funded by the Ministry of Environment which studies the compatibility of modern insulation materials and techniques with vernacular materials in exterior walls of traditional buildings. The results are summarised in four fact sheets, one for each wall type : brick, stone, rammed earth and wattle and daub. A general introduction sheet explains the methodology used in the hygro-thermal simulations with WUFI-2D.

Click on link for an English presentation of the project at the Society for the Protection of Ancient Buildings seminar (SPAB and STBA, London 18 June 2013) and at the Cordiale symposium organised by the SPAB and the University of Plymouth (London, 22 April 2013). For the articles published on this topic go to : scientific articles

Download fact sheets (in French):
HYGROBA Cahier explicatif
HYGROBA Cahier torchis (pan de bois)
HYGROBA Cahier terre crue (pise)
HYGROBA Cahier brique (terre cuite)
HYGROBA Cahier pierre dure

FR Résumé HYGROBA : Etude hygrothermique sur l’isolation thermique des parois anciennes (présentation)

Le choix d’isoler et de quelle manière, peut être motivé par différentes raisons et critères. On citera sans être exhaustif : la répartition des déperditions thermiques du bâtiment, l’aspect patrimonial extérieur ou intérieur, la perte de place suite à l’isolation, les contraintes urbanistiques, la facilité de mise en œuvre, le coût, les risques hygrothermiques.

Dans le cas du bâti ancien, ce dernier critère revêt une importance toute particulière. En effet, d’une manière générale, les parois anciennes sont composées de matériaux dits « sensibles » à l’humidité (terre crue, terre cuite, bois…), permettant des transferts hydriques sous forme de vapeur ou sous forme liquide entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

La moindre modification (isolation, enduit…) apportée à ces parois, soumises à différentes sources d’humidité, est susceptible a priori de modifier ces transferts et de perturber l’équilibre existant. Cette considération doit inciter à la prudence lorsqu’un projet de réhabilitation thermique est envisagé.

Dans cette optique, les cahiers HYGROBA permettent une analyse de différentes solutions d’isolation de parois anciennes en fonction des risques hygrothermiques associés. Quatre types de parois sont étudiés : la terre crue, la brique de terre cuite, la pierre dure et le pan de bois – torchis). Les précautions propres à chaque paroi sont exposées dans des cahiers associés, sous forme d’un tableau synthétique. Le cahier-0 présente la méthodologie du projet, ainsi qu’un résumé du protocole de simulations et les hypothèses.

On remarque que pour les différentes parois anciennes :

  • le matériau d’isolation impacte plus ou moins fortement l’équilibre hygrothermique ;
  • les solutions d’isolation par l’extérieur (ITE) sont les plus performantes ;
  • les solutions d’isolation par l’intérieur (ITI) sont les plus exposées aux risques hygrothermiques ;
  • les configurations  « perméables à l’humidité » sont à privilégier.

Financé par le ministère de l’Écologie (MEDDE), le programme de recherche HYGROBA a été réalisé par : le CETE de l’Est, le LRA (Laboratoire de Recherche en Architecture de l’ENSA Toulouse), le LMDC(Laboratoire des Matériaux et de la Durablité de la Construction de l’INSA Toulouse) et Maisons Paysannes de France.

Advertisements