TERRACREA

FR L’étude prospective TERRACREA a pour but d’estimer l’impact agro-économique et environnemental de l’utilisation intensifiée des matériaux biosourcés dans la construction et la rénovation. A partir d’un état des lieux pour 2010 (année de référence), l’étude simule les besoins en matériaux  et donne des prospectives de développement de matériaux biosourcées à l’horizon 2030-2050 à l’échelle nationale et régionale (Ile de France).

A télécharger : Synthese TERRACREA 2014
Auteurs : Angerand S., Besse P., Floissac L., Valkhoff H.
Rapport complet

EN The prospective study TERRACREA models the future availability of biosourced materials for the French building and renovation industry in 2030 and 2050 according to different scenarios. English presentation of TERRACREA at the European Strawbale Gathering in Paris, August 2015 TERRACREA ESBG (PDF)

TERRACREA :
Partenaires : LRA (ENSA Toulouse), Amis de la Terre France (Paris).
Financement : Région Ile-de-France, MEDDE (DHUP), Caisse de Dépôts.
Colloque et rendu des résultats de l’étude, le 9 septembre 2014 à Paris. Organisé en coopération avec Arène (Ile de France) et la Caisse de Dépôts.

Les auteurs remercient l’ADEME pour la mise à disposition des données de l’enquete OPEN (2014) adaptées aux périmetres de l’étude Terracrea.

Le projet d’étude se décompose de façon suivante:

  1. Recueil statistique (en 2010) de données relatives aux secteurs:
    • du bâtiment – construction, rénovation, réhabilitation (données OPEN)
    • de la foresterie et des usages du bois – énergies, matériaux de construction, papier etc.
    • de l’agriculture et de la production de matériaux biosourcés – paille, chanvre, lin.
  2. Analyse des ‘besoins’ de matériaux de batiment sur un territoire (France, région, etc) à l’horizon 2030-2050 :
    • évolution de la population et densification urbaine
    • surfaces de bâtiments résidentiels, tertiaires, industriels, agricoles
    • rythme de renouvellement du parc des bâtiments et de la réhabilitation
  3. Modélisation à l’horizon 2030-2050 selon différents scénario’s :
    • évolution de la productivité agricole et forestière
    • fertilité des sols
    • estimation des surfaces à construire / réhabiliter en fonction de la morphologie des bâtiments (individuel / habitat collectif)
    • évolution des parts de marché des matériaux biosourcés
    • ampleur des travaux et des matériaux mobilisés
  4. Analyse des résultats de simulations (2030-2050) :
    • besoins en bois de construction – sciages et panneaux
    • typologie des essences de bois employées
    • évolution du volume des importations
  5. Recommandations :
    • hiérarchisation des usages de la biomasse
    • politiques de soutien à la la structuration des filières
    • sécurisations, sensibilisation et formation des acteurs

 

Advertisements